les gilets jaunes: le choc du réchauffement climatique

Je ne vais pas parler ici du traitement médiatique à la télévision du mouvement social, mais du fond du problème: le choc de l’adaptation de la société au réchauffement climatique (et oui j’utilise le terme « réchauffement climatique » au lieu du fade et faux « changement climatique » repris dans les médias, ce n’est pas un simple changement de la météo) et les vraies solutions.

Cette adaptation est non seulement nécessaire, mais elle est de plus bénéfique pour l’humanité: les énergies sales portent bien leur nom (pollution de l’air qui atteint les plus faibles…). La taxe carbone est la seule façon de changer nos modes de vie pour aller vers une société bas carbone, mais ce n’est pas en s’attaquant au prix de l’essence que l’on fera avancer les choses…

  1. le pétrole pas cher n’existe plus et son prix ne fera qu’augmenter (le pétrole facilement accessible est rare, on est obligé d’aller le chercher dans les sables bitumineux…).
  2. Si on veut ralentir le réchauffement climatique, il faut laisser le pétrole restant dans le sol… donc il faut changer tout le parc automobile dépendant au pétrole. Car actuellement si les gilets jaunes ne peuvent pas remplir leur voiture d’essence, si on continue d’utiliser ce pétrole, dans 40 ans ils ne pourront plus manger ni boire… (cf rapport de l’ONU : voir autre article).

La réalité, c’est que cette taxe carbone aurait du être instaurée il y a des années… le choc aurait été moins rude ! Le vrai problème est là : on a trop pris de temps avant d’agir pour une simple raison: le cerveau humain n’est pas capable d’appréhender les dangers de long terme. Un lion nous attaque? Le cerveau envoie de l’adrénaline et nous fait réagir. Les dangers de la cigarette sont connus mais on fume quand même ? on s’en fout, on verra dans 30 ans… on apprend qu’on meurt dans les 6 mois si on n’arrête pas de fumer ? là on réalise le danger et on agit. Soyons conscient de nos faiblesses pour ne pas disparaître de la surface de la terre… Parce que c’est ce qui nous attend si on n’agit pas fortement dans les 5 ans (les dernières prévisions sont catastrophiques, je pèse mes mots). Là on est en crise car on ne peut pas se déplacer, imaginez quand on ne pourra plus manger ni boire…  On a fait l’erreur monumentale de supprimer l’écotaxe (qui a coûté une fortune aux contribuables à cause des amendes contractuelles…), ne continuons pas à sacrifier l’environnement à court terme, car sinon c’est l’humanité que l’on sacrifie. Si vous ne voulez pas d’une humanité en guerre permanente, qui ne cherchera plus qu’à manger et à boire (ce qui sera le cas dans 40 ans selon un rapport de l’onu) il faut investir.

LA SOLUTION : les gouvernements doivent financer ce combat contre le réchauffement climatique, les accros au pétrole (les gilets jaunes) n’ont pas les moyens d’acheter une voiture électrique (seul moyen d’utiliser les énergies renouvelables dans les transports). Il faut les financer TRES fortement.

On a trouvé des milliards d’euros pour sauver les banques, mais on ne peut pas trouver des milliards pour sauver l’humanité?  Aller chercher les 60 milliards par an de l’évasion fiscale est un bon début… mais faire un « plan marshall européen » contre le réchauffement climatique avec 1000 milliards d’euros est le minimum que l’on puisse faire ! CAR NOUS DEVONS PARTIR EN GUERRE CONTRE LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE QUI EST NOTRE ENNEMI COMMUN ! Dans toutes les guerres, on a réussi à transformer toute la société, toutes les usines pour un but commun… pourquoi ne peut-on pas le faire ? Si on ne part pas en guerre contre le réchauffement, on partira en guerre entre nous du fait de la rareté prochaine des ressources de base (eau et nourriture)…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.